A 10 mn de Propriano, Sartène est la plus corse des villes corses, une authenticité intacte

Sartène est doté d’un riche passé historique et d’un patrimoine culturel important, regorgeant de petits recoins cachés et de ruelles pittoresques, elle porte bien le nom de « la plus corse des villes corses » car c’est grâce à sa façon d’être resté intacte au fil des années qui lui a permis de rester authentique.

Histoire

Sartène

Bien que d’aspect moyennageuse, elle n’est pas si vieille que ça. En effet ce sont les Génois qui l’ont édifié sur un promontoire rocheux difficile d’accès afin de garantir la sécurité des habitants. Mais malgré ça elle continuait à se faire attaquer par les barbaresques. C’est le Turc Dragut qui à la suite de ses assauts, « incita » les Génois à construire une citée fortifiée où pourrait se réunir tous les habitants des hameaux environnants. Malheureusement les fortifications ne suffirent pas à arrêter Hassan Veneziano, roi d’Alger qui en 1583 assisté de Mami Corso prit la ville et emmena 400 Sartenais en esclavage et en tua plus d’un.

Mais on pourrait s’asseoir autour d’un bon feu de cheminée et conté toute l’histoire de Sartène qui fut de tout temps agitée, lutte des paysans de la montagne contre les gros propriétaires terriens, luttes au XIXème siècle entre les habitants de deux quartiers et enfin la vendetta entre les Rocca et les familles Ortoli et Pietri.

la place de la Libération que les Corses continuent à appeler Place Porta est le point de rencontre intergénérationnel des Sartenais, il y fait bon s’asseoir autour d’un verre et discuter, rigoler, bref prendre Du bon temps. Sur celle-ci Se dresse l’église Sainte-Marie où y est exposé la croix et la chaîne du pénitent lors de la procession du Vendredi Saint « U Catenacciu », cette tradition religieuse très connue en Corse se fête partout dans l’île, néanmoins celle de Sartène est la plus ancienne, la plus populaire et la plus spectaculaire. U Catenacciu signifie « l’enchaîné » – le grand pénitent porte alors sur ses épaules une croix de 40 Kg et traîne à ses pieds un boulet de 17kg, personne ne sait qui sait hormis le curé, le pénitent en effectuant ce calvaire cherche à se faire pardonner de tous ses pêchers (plus d’infos sur le blog Paese di lava : c’est quoi le catenaciu ?)mplpmp

église sainte marie

Construite en gros bati de granit, elle possède un clocher à 3 étages ajourés, coiffé d’une coupole, à l’intérieur s’y trouve un superbe autel de style baroque en marbre polychromes exportés au XVIIème de Ligurie et de Toscane.


Note : un bus part de Propriano pour aller jusqu’à Sartène, temps de trajet : 10 mn

Voilà j’espère que ce petit article t’auras plu et que tu en auras appris un peu plus sur Sartène.

Je te dis à bientôt pour un prochain article, prends soin de toi et surtout nik le virus

Pitou pitou

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.