Un projet un peu fou mais tellement réjouissant

la petite * te renvoie à une information en bas de page

Fin 2018, je décidais de réaliser un projet qui me tenait à coeur. Celui de faire quelques villes de la tournée de Kendji Girac, j’aime beaucoup ce jeune artiste et l’envie de mêler musique au voyage était une idée qui me plaisait bien.
Pour ce projet il me fallait de l’argent, pas mal d’argent et grâce aux sacrifices que je m’imposais, à cette volonté sans faille d’économiser, je réussissais à réunir la somme pour 3 villes, Bruxelles, Toulouse et Paris.

Bruxelles fut donc la première ville où j’allais le voir. Mais pourquoi ? en fait il y avait deux choses, la première est que son concert tombait le lendemain de mon anniversaire et la deuxième me donnait l’occasion de rencontrer pour la premier fois, Cari, une blogueuse belge que je suis depuis longtemps et qui me suit aussi.

Focus

Jour J


Nous partons de Marseille avec la compagnie Brussel Airlines. Quelques semaines auparavant la compagnie aérienne belge faisait d’énormes promotions sur leurs places, imagine deux secondes, pour la somme de 45€ tu pouvais être en 1ère classe ! une aubaine.
Nous arrivions à Bruxelles avec un peu de retard, mais peu importe, nous étions sur le sol belge. c’est ce qui importait.
Entre l’aéroport et le centre ville de Bruxelles il y a pas mal de transports, nous prenions le train et surprise…on apprend alors que Bruxelles extension sud c’est en fait la commune d’Ixelles ! la bonne blague 😑 obligé de prendre un bus, chose qui n’était pas du tout prévu – donc au final, notre Airbnb n’était pas à Bruxelles mais à Ixelles. Quelque chose me disait que c’était pas fini, et j’avais bien raison.


– Jour 2 –

Jour du concert, nous sommes toute excitée à l’idée de le voir sur scène. Nous mangeons, nous préparons nos affaires et vérifions que nous avons l’Event Pass*, sans lui adieu les transports en commun gratuits entre le logement et la salle de concert.
Nous voici donc dans le tramway qui nous y emmène, sauf qu’il s’arrête …en bas d’une montée 😑😂 Là sur un panneau indicatif, écrit en gros – Forest – « étrange, le même nom que la salle de concert 🤔 » Frappée par la curiosité, je demande. En fait la salle de concert n’est pas dans Bruxelles même mais dans la commune de Forest ! Quand je te disais que c’était pas fini les surprises ben voilà !

– jour 3 –
Le 3ème jour est dédié aux courses et au repos, le lendemain une longue journée nous attendait

marché aux puces – quartier des Marolles

– jour 4 –

Direction le quartier des Marolles
Ce quartier c’est l’esprit populaire de Bruxelles, il vibre surtout le dimanche matin, au rythme de son marché aux puces. Sur le coté de la place, il y a une petite rue branchée où des friperies bobo se côtoient. C’est un peu le jour et la nuit, la différence de prix y est énorme !
Après s’être restauré au bistrot « Le mouton bleu » nous reprîmes notre route à la rencontre du mammouth, l’impressionnant Palais de justice (surnom donné par les bruxellois). Il a nécessité 20 ans de construction ! immense, imposant, il parait si lourd qu’on se demande comment il tient encore debout. Quel monstre !
Nous continuons notre visite en passant par un joli parc, verdoyant et paisible puis nous finissons par un café au McDo belge. Savais tu que les toilettes sont payants même si tu consommes ! et attention Dame pipi veille au grain !

– Jour 5 –

Le cinquième jour c’est direction le centre de Bruxelles et la rencontre avec Cari.
C’est au parc de Bruxelles que nous lui donnions rendez-vous. Une occasion pour visiter cet immense parc où joggeurs, promeneurs, famille et bande de copains investissent les allées et les pelouses aux beaux jours. Celui-ci autrefois appelé Warande était une garenne, une sorte de jardin zoologique privé des Ducs de Bourgogne. Après ce petit parcours verdoyant, nous nous rendons vers le centre avec une halte aux galeries royales Saint Hubert, haut lieu de la promenade bruxelloise, elles sont aussi appelées galerie du Roi, de la Reine et des Princes. Cet ensemble néo classique pré-haussmanien de 1840 devient un club fermé des premières galeries couvertes d’Europe, au fil des années elles fut investies par de célèbres écrivains tel que Baudelairel, Verrlaine, Victor Hugo…
Enfin, nous continuons notre chemin vers la Grande Place, longue de 110m sur 68 c’est le vrais coeur de la ville. Victor Hugo écrivait « la plus belle place du monde », pas étonnant que ce petit bijou a été classé par l’UNESCO au Patrimoine mondial de l’Humanité.
Midi, l’heure de la pause déjeuner. Nous avions déjà beaucoup marché et nos estomacs gargouillaient. On décidait donc de s’arrêter à « La Taverne Danoise » avant de reprendre notre parcours jusqu’à la place Saint Géry et ses halles.

Place Saint Géry

La place Saint Géry constitue le coeur historique de Bruxelles, c’est l’un des coins les plus branchés de la capitale. Les Halles plantées en son centre ont été superbement conservées, l’intérieur a été réaménagé et joliment mis en lumière, ses expositions temporaires mariant parfaitement l’artistique à l’historique donnent un petit plus à la visite. Pour étancher une petite soif dans ce lieu atypique il y a un agréable café où tu pourras confortablement installé, siroter une eau légèrement fruité, un soda ou une bonne bière !
A noter que chaque 1er dimanche du mois a lieu un marché vintage.
Plus loin au coin d’une rue se trouve le Manneken Pie qui soit dit en passant est très petit ! (attention il y a foule !)

– Jour 6 –

Nous reportons notre visite à l’atomium pour le lendemain. il pleut trop et la journée d’hier nous a un peu fatiguées. C’est l’occasion de faire un tour vers les étangs d’Ixelles qui se trouvent à 10 mn à pied du logement. (je reviendrais dans un prochain article sur cette commune)

– Jour 7 –

Même si encore une fois, c’était un jour pluvieux, nous décidons d’aller rendre visite à cet architecture unique en son genre, l’Atomium.
Certains le trouveront laid, d’autres seront émerveillés devant ce monument peu commun. Ce n’est pas ,un joyaux au même titre que les pyramides, la tour de Pise ou autres choses dans ce genre, mais n’empêche qu’il fait sont effet et nous incite à pousser plus loin notre curiosité. Crée en 1958 à l’occasion de l’exposition universelle à Bruxelles, il est devenu le monument le plus populaire de la capitale. Sa plus haute boule se situe à 102 mètres. Tu pourras y admirer une jolie vue de la capitale belge, les amateurs de drone n’ont qu’à bien se tenir.
Pour faire d’une pierre deux coup, je te conseille d’aller faire un tour au musée du design, le prix d’entrée est compris avec celui de l’Atomium, ça serait dommage de ne pas en profiter (surtout au prix que ça coute ! )*
Enfin, si tu as besoin de verdure et d’un coin paisible pour te ressourcer il y a le parc d’Osseghem. Compter 5 mn à pied de l’Atomium.

Quartier Européen – Bruxelles

– Jour 8 –

Et enfin, le meilleur pour la fin ! l’un de mes spots préférés : le quartier Européen 🥰

Ce quartier très bureaucrate était autrefois un quartier résidentiel, de nos jours c’est un haut lieu clé pour la politique communautaire européenne. L’un des édifices les plus représentatifs de l’Union Européenne s’appelle Berlaymont, il a été construit en 1977 pour servir de siège de la Commission Européenne. Si l’envie t’en prend , saches que tu peux visiter l’hémicycle du Parlement Européen, l’entrée est gratuite. Si tu es plutôt culturel je te conseille d’aller faire un tour à la Maison de l’histoire européenne ; ça en vaut vraiment la peine.

Conclusion

La capitale belge se visite aisément en 6/7 jours . Comparée à Paris par exemple, elle est petite, ce qui permet de faire presque tout à pied, il y a de nombreux tramways (pas toujours à l’heure d’ailleurs) ainsi que des bus. Le coût de la vie est le même qu’en France. A noter que le broc de bière n’est vraiment pas cher, on aurait donc tort de s’en priver.
Comme je le disais plus haut, le Forest National se trouve dans la commune de Forest, qui elle aussi est une extension de Bruxelles – c’est un peu comme en France, Paris-La Défense qui en fait se trouve à Nanterre ou Cannes la Bocca qui serait une extension de Cannes ou bien encore Penne sur Huveaune qui serait le prolongement de Marseille

*NOTE

*Event Pass
C’est un pass où le transport est inclus dans la place de concert, ce qui le rend donc gratuit. Il est valable en A/R uniquement le jour du spectacle.
Attention pour en bénéficier il est indispensable d’acheter le billet du concert via le site de la FNAC belge, car ce système est propre à eux.
Comment faire ?
Sur le billet de la place du concert, il y a un code à 9 chiffres. Il suffit donc d’aller à une borne, de sélectionner Event Pass et de saisir le code, voilà c’est aussi simple que ça.
Plus d’infos clic ici

*Prix d’entrée de l’Atomium
Son prix d’entrée est de 15€
Plus d’info clic ici

Important

Suite à la crise sanitaire, de nombreux monuments et musées sont fermés, il est donc indispensable de se renseigner avant de s’y rendre

A bientôt

2 Comments

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.