Casablanca, capitale économique du Maroc offre un souffle de modernité . L’environnement et les mentalités sont différentes, nous sommes dans une grande agglomération et ça se voit.
Focus sur notre séjour

JOUR 1

LE MARCHE CENTRAL

Le premier endroit que nous visitons est le marché, ce qui nous permet de le découvrir en même temps que nous faisons nos courses. A la base il se veut très vivant, or ce n’est pas le cas. Etant en période de l’Aïd beaucoup de stands sont fermés. Ce qui nous empêche pas d’acheter quelques légumes et fruits et…des affiches de cinéma (pas prévu mais nous avons succombé)

Morroco Mall – Casablanca

JOUR 2

LE MORROCO MALL

Aujourd’hui c’est journée luxe et paillettes . Direction le Morroco Mall.
Le Morroco Mall c’est 70000 m2 de surface commerciale avec 3 niveaux et 350 espaces de vente, 600 marques y sont commercialisées, ce qui fait de lui le plus grand centre commercial d’Afrique et se classe parmi les 5 premiers du monde.
Construit en 2007, il devient un véritable défis. Le Maroc se veut un pays émergent et un pole du tourisme mondial, quoi de plus normal alors que d’en faire un lieu touristique car même si on achète pas, par curiosité on le découvre .
Le plus frappant, ce sont ces marques de luxe qui côtoient celles moins valorisantes, – 2 mondes différents dans un seul et même centre commercial, c’est pas tous les jours qu’on voit ça ! L’énorme aquarium en plein dans son centre nous émerveille et nous fait peur. Nous sommes comme des enfants, on vit dans un rêve.

JOUR 3

L’ANCIENNE MEDINA ET LA MOSQUEE HASSAN II

La médina de Casablanca n’est pas aussi exotique que celle de Marrakech, mais dans ce dédale de ruelles se cache quelques trucs à découvrir. Ce quartier délabré et décousu sera l’endroit idéal pour prendre le pouls de la vie à Casablanca, un retour sur des résidences authentiques et des commerçants typiques. On y trouve aussi des Koubba (sanctuaires) intéressants à voir au sud de la Médina.

Après nous être restauré, nous prenons la direction de la mosquée-

Mosquée Hassan II


Non loin de la pointe de l’ancienne médina, la mosquée Hassan II domine toute la ville. C’est l’une des rares mosquées à être accessibles aux non musulmans.
C’est l’édifice religieux le plus haut du monde et la 3ème plus grande mosquée. L’intérieur est vraiment magnifique, sa décoration issue de l’artisanat marocain est fait par la main de l’homme, ici aucun moulage, ça été sculpté à même dans la pierre. Rien n’est laissé au hasard, elle nous offre une décoration complexe ou chaque centimètre de surface est couvert. Nous sommes ébahis devant cette beauté.

On casse la croûte sur les remparts surplombant l’océan

Le soir venu, des stands de fortune s’installent le long des remparts. Nous pouvons alors nous restaurer, ici pas de chichi panpan on fait à la bonne franquette. On mange des escargots et buvons un bouillon, quelques légumes grillés, une tranche de pastèque et notre repas était fait.

JOUR 4

ON DEMENAGE

On s’en va de notre AIRBNB pour s’installer dans quelque chose de beaucoup plus propre. En effet, je ne supporte plus l’idée qu’on peut se trouver à tout moment nez à nez avec une blatte. L’immeuble en était infesté, aussi la vielle je me mettais en quête d’un logement à Casablanca. Un appart ‘hôtel bien noté en plein centre m’attire. Je connais l’enseigne ils ont bonne réputation – évidement le prix n’est pas le même mais heureusement pour moi j’ai mon enveloppe budget de secours. (plus de détail sur l’article : Logement saisonnier insalubre, toujours avoir un plan B )
Le jour et la nuit…
D’un appartement un peu cradingue dans un immeuble infesté de blattes en plein quartier pauvre, on arrivait dans un vrais palace, une chambre spacieuse, propre, insonorisée et la cerise sur le gâteau , un rooftop avec piscine et bar à cocktails. Nous sommes dans le quartier ultra branché de Casa et ça se sent.

Tahiti Beach Club

JOUR 5

JOURNEE DETENTE

Pour cette dernière journée à Casablanca, on décide de ne rien faire, ça sera détente au bord de la piscine, face la mer. Evidemment l’entrée est payante, mais peu importe j’ai envie de me baigner et nous savons que même si le maillot de bain est toléré par le gouvernement, la majorité des gens sont encore resté dans un système traditionnel. Comme je ne voulais pas attiré les regards sur moi, j’ai préféré aller au Tahiti Beach Club. Et ne crois pas qu’il y a que des occidentaux, beaucoup de jeunes marocains et marocaines se donnent rendez-vous pour passer un bon moment ensemble.
Malgré mon gros coup de soleil, j’y ai passé un super moment.

On se retrouve pour le prochain article, direction Rabat 🙂 et n’hésite pas à me mettre un petit commentaire

A bientôt




Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.