3ème et dernière étape de notre backpacker trip : 6 jours à Rabat

FOCUS

jour 1

Nous partons de Casablanca assez tôt le matin afin de rejoindre la capitale, Rabat. Cette fois-ci c’est de la gare de Casa-port que nous prenons le train. Très moderne, spacieuse elle nous étonne, faut dire qu’ayant connu la gare Casa voyageur pour s’y être arrêté , on peut aisément dire que celle-ci n’a strictement rien à voir.
Pour patienter, nous nous installons dans un Mac Do, oui car même là-bas on en trouve ! La différence avec la France c’est que lorsqu’on demande un verre d’eau, on nous donne une petit bouteille de 33 cl de Vittel et ce gratuitement ! (au Maroc, l’eau courante n’est pas potable)
L’heure du départ est annoncée, nous nous dépêchons de nous installer dans le train. Environ 1 heure et des poussières, nous arrivons à Rabat
Après avoir pris un taxi, nous voilà enfin à notre Airbnb dans la commune de Salé. Le logement est tout confort et hyper propre, le petit plus on a la vue sur le fleuve et Rabat de l’autre côté de la rive.
Les courses
Parce qu’il faut manger, la première chose que nous faisons est de faire quelques courses pour les 5 jours. Au supermarché, je découvre un soda à la pomme de la marque Miranda – une tuerie ! J’en suis totalement fan, ça restera mon pêcher mignon pendant toute la durée de mon séjour.
L’après-midi, on ne sort pas – j’ai besoin de repos et j’ai aussi surtout besoin de laisser mon dos à l’ombre (gros coup de soleil)

jour 2

L’esplanade de la tour Hassan II et le mausolée Mohamed V

Pour une fois, nous faisons grace matinée, ça fait un bien fou de ne pas se lever tôt. C’est donc assez tard dans l’après-midi que nous allons visiter l’esplanade de la tour Hassan II et le mausolée Mohamed V

Le mausolée Mohamed V

Le mausolée blanc est un bijoux de l’architecture marocaine. Il y abrite les tombeaux royaux dont celui de Mohamed V, le père de l’indépendance du Maroc. 10 ans et 400 artisans marocains ont été nécessaire à son édification. L’architecte d’origine Vietnamienne a su reproduire l’art marocain traditionnel. Sa visite gratuite, il serait dommage de s’en priver. A l’intérieur tout est luxe et raffinement, c’est une farandole de matériaux nobles notamment le sarcophage royal d’onyx blanc pakistanais qui a été dressé sous une coupole d’acajou et de cèdre du Liban, dorée à la feuille d’or.

La tour Hassan II

La tour Hassan II est un minaret commencé en 1196 par Yacoubb El Mansour dont le souhait était de faire la mosquée la plus grande du monde. Mais sa construction s’est arrêté à la mort du Sultan.

Cette visite même si elle fût d’assez courte durée nous avait ouvert l’appétit, nous décidions alors d’aller casser la croûte au Coq Magic. Ce snack à la déco design se trouve à proximité de l’esplanade Hassan II et sert de délicieuses grillades pour environ 100 dirham (moins de 10 euros)

Jour 3

La kasbah des OudaÏa – Le jardin Andalous

La Kasbah des Oudaïa

Parlons d’abord des OudaÏa, d’où viennent-ils , qui sont-ils ?
Les Oudaïa étaient une terrbe tribu de pillards, se livrant à de tels pillages que le sultant moulay Abderrahmane fit arrêter leur caïd en 1832, provoquant ainsi une grande révolte. Pour se venger, Ils se rendirent maîtres de Fès avant d’être délogés, il furent aussitôt dispersés dans le royaume et en 1884, l’un des groupes échoua à Rabat dans cette kasbah alors à l’abandon.

Le site a été préservé des constructions modernes. En déambulant dans ces rues aux murs blancs et bleus on devine leur histoire, on s’en imprègne, on replonge dans le passé et on ose s’imaginer vivant parmi eux.

Une fresque dans une des rues de la Kasbah des Oudaïa
Le jardin andalou

Le jardin andalou est un oasis de fraîcheur, c’est un eden de senteurs où les amoureux en quête de romantisme aime se retrouver. Il est surplombé par l’ancienne résidence d’été de moulay Ismail. Non loin se trouve le Café Maure, c’est un lieu incontournable de Rabat, bien qu’un peu cher, il te donnera l’occasion de déguster une bonne patisserie orientale accompagnée d’un thé à la menthe avec en prime une superbe vue sur Salé et l’Océan.

Jour 5

La nécropole de Chellah – Shopping centre-ville

LA NECROPOLE DE CHELLAH
La nécropole de Chellah se trouve à 2 km de Rabat, le plus simple pour y aller est de prendre un taxi blanc (touristique), tu paieras un tout petit peu plus cher mais au moins il t’emmènera à bon port. Un conseil réserve le pour le retour.
L’entrée de la nécropole est payante mais à toutefois un prix plus qu’abordable, pour la visite tu as le choix entre prendre un guide ou alors faire ta visite seule. L’avantage du guide c’est qu’il te donnera les détails historiques et botaniques (la nécropole remferme un jardin botanique)

C’est en 1234 que le sultant Abou Youssef Yacoub choisit le site de l’ancienne cité romaine de Salia Colonia pour abriter les tombeaux de la dynastie mérinide. Il est inhumé ainsi que son épouse. Malheureusement la traditon ne perdurait pas, ses successeurs préférant se faire inhumés à Fès, ce qui fait que la nécropole tombe en dépicritude. Et comme si le sort avait été jeté un tremblement de terre l’a mit encore plus en souffrance.
Toutefois la visite est incontournable si tu es amoureuse des vieilles pierres et:/ou férue d’histoire, c’est un véritable vagabondage à travers les vestiges de 2 civilisations.
Pour conclure ta visite et faire de superbes photos souvenirs, tu peux monter sur les pentes au dessus des ruines romaines. La vue embrasse le site, les murailles ocrées, les collines avoisinantes ainsi que l’oued Bou-Regreg.

Nous terminons cette journée par une scéance shopping dans le centre ville de Rabat. La journée est passé vite. Nous rentrons manger, je lave quelques affaires, nous partons nous coucher. , bien décidé à se lerver tôt demain. 2 choses nous attendent : la préparation de notre sac à dos ainsi qu’un saut au morroco mall de Rabat et la visite du…quartier des ambassades !

Jour 6


Centre commercial de Rabat – quartier des ambassades – Palais Royal

Commençons par le centre commerccial. Bien qu’étant dans la capitale, il est beaucoup plus petit que celui de Casablanca et ne propose pas grand chose. Nous avons été stupéfaits par une chose : il est quasi désert…
Le quartier des ambassades se trouve au même endroits que le centre commercial, ce qui est quand même assez innatendu;
Le Palais Royal quant à lui ne se visite pas. Pour pénétrer dans le quartier, les visiteurs autres que marocains n’ont droit qu’à un seul accès au milieu de l’avenue Bab Soufara et le pompon il faudra que tu confies ton passeport, tout sacs est interdit , même sac à main !
Si tu ne veux pas avoir tous ces déconvenus, le mieux est de faire comme moi, nous y sommes allés avec un taxi blanc , bien évidemment tu ne pourras pas flaner mais au moins tu ne regretteras pas l’astuce car en fin de compte tu pourras jeter un oeil au Palais tout en étant confortablement assise.

Si tu veux en voir plus, je te suggère de visionner cette vidéo

A Bientôt et pitou pitou

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.