Apres avoir fait la première partie de notre parcours touristique, voici la deuxième. Cette fois-ci direction Genève, Neuchatel et Bazel

Pour mieux te situer, j’intègre une carte ferrovière suisse, ainsi tu pourras découvrir au fil des articles le parcour que nous avons fait. Les points verts sont les villes du premier article : On visite la Suisse en train

Genève, cosmopolite et innovante

Situé au coeur de l’Europe, ouverte au monde, elle est le berceau des Sociétés des Nations. Depuis des siècles c’est un lieu d’échanges où foires et activités bancaires se côtoient. Son centre de commerce a acquit une renommée internationale. Suite au grand projet spirituel du XVIè siècle, elle devient la Rome protestante.
De tous temps, Genève a accueilli les étrangers victimes de persécutions, elle est reconnue comme terre d’accueil pour les exilés politiques.

LE BOIS DE LA BATIE

Une sympathique balade dans le Bois de la Bâtie , véritable poumon vert dans la ville est l’opportunité de se ressourcer et de visiter autre chose que les grands quartiers. C’est l’un des parcs historiques de la ville qui ravira toute la famille puisque en son sein il y abrite un parc animalier. Amménager en 1874, ce bois et sa forêt naturelle de chêne en font un lieu privilégié pour les amoureux de la nature. Récemment rénover, il possède le plus grand parc de jeu de la ville – et cerise sur le gâteau, on y trouve des équipements sportifs.

Bois de la Bâtie (Genève) – bybabsy

Le musée Patek Philippe

Parmis les 4 musées que l’on trouve à Genève, l’un avait attiré tout particulièrement mon attention, le musée Patek Philippe.
Ici tu découvriras le véritable savoir-faire horloger, la montre n’est plus un simple objet qui te donne l’heure, là elle en devient un bijoux et oeuvre d’art, tu traverses les époques, tu entres dans l’intimité des grandes personnalités royales pour qui la montre a été crée et offerte en cadeau , les oeuvres de collectionneurs se pavaneront fièrement. Des pièces innovantes , des complications multiples, c’est la véritable découverte des secrets de l’horlogerie suisse.

Bien que sympathique, pour des raisons pécunières (pas mal de villes vont suivre) on quitte Genève qui aura été une ville de transit pour prendre la direction de Neuchatel afin d’y découvrir l’histoire de son industrie (fort interessant d’ailleurs)

Neuchatel et son industrie

L’industrie à Neuchâtel c’est une grande histoire d’amour, en effet dès le XVème siècle il y a une forte concentration d’industries aussi diversifiées les unes que les autres, ceci dit ça sera au XVIIIème siècle qu’elle connaîtra son apogée. Ainsi naitront des imprimeries, brasseries, production de cigarettes, de chocolat et bien évidemment les activités horlogères. Bien que les grandes manufactures sont installés dans les montagnes, c’est à Neuchâtel que la première montre à quartz, la Bêta 21, a été mise au point dans le centre electronique horloger en 1967.
C’est aussi ici, que l’horloger d’origine allemande Matthias Hipp va développer ses systèmes d’affichages d’heure publiques, alimentés et régulés au moyen de l’electricité et qui seront installées par la suite dans toutes les gares suisses.

Montre a quartz Bêta 21 (Omega Collector )
Centre ville de Neuchâtel

Quartier La Serrière

Je t’aurais bien parlé de la fabrique Suchard, mais celle-ci étant devenu entre temps une friche, je serais mal placé pour te la faire découvrir sur ce blog – je préfère t’envoyer sur celui-ci où tu découvriras tous les détails actuels – clic sur La Serrière, la vie après Suchard – (Le Temps)

La curiosité à aller voir, le banc géant. Activité sympathique à faire : du vélo au bord du lac 👍

info
J’ai appris tout récemment que la ville a eut des recrudescences de vols avec violence (collier arraché, agressions pour voler un sac à main ou un téléphone portable…) donc un conseil, aies l’oeil et ne te pares pas de tes plus beaux bijoux, ne te pavanes pas avec le dernier Apple à la main, ça serait bien dommage d’écourter ton séjour 😅

Neuchatel est assez petit, compte 2 jours pour un mode slowly. tu verras, tu en auras fait vite le tour

Après cette découverte de Neuchatel, nous montons plus en haut, direction Basel ou autrement dit : Bâle (en français)

Bâle

Ville culturelle par exellence, Bâle est resté l’une des villes les plus marquantes de ce trip. En effet, elle possède un atout non négligeable : la baignade dans le Rhin ! (non ce n’est pas une blague et c’est gratuit !)

Dans aucune autre ville j’ai vu ça, cette possibilité de faire trempette est vraiment exceptionnelle . Mais parce qu’il y a toujours un « mais » elle nécessite toutefois une certaine organisation et une bonne condition physique et ce pour 3 raisons.

  1. Avec le courant on parcoure vite de la distance, de ce fait on ne peut pas revenir à la nage au même endroit où on s’est jeté à l’eau, pour ça il nous faut un sac étanche qui nous permettra non seulement de mettre nos affaires dedans mais aussi nous servira de bouée, ainsi de loin nous serons plus visibles dans l’eau. (conseil : repère l’endroit où tu veux sortir et ne t’éloignes pas du bord)
  2. Etre très bon nageur. En effet, comme je le disais il y a beaucoup de courant mais pas que , il faut être capable de se diriger, d’éviter les bateaux amarrés le long du quai ainsi que autres obstacles que l’on pourrait croiser en chemin.
  3. Etre toujours accompagné de quelqu’un

Le meilleur point de départ est le quai juste en face du musée Tinguely.

Perso avec mes 4h00 de natation par semaine, c’était une expérience à ne pas rater (j’étais confiante mais comme tu l’as compris, je n’étais pas seule) .

La baignade dans le Rhin, une expérience à ne pas rater

Après ces 5 nuits passés à Bâle (faut bien se reposer) on a fait un bref séjour à Luzern puis à Bern avant de rejoindre Montreux pour la France. ça sera donc mon prochain article.

——————————————————————————————————————

Je ferais un article plus complet sur Bâles – ici c’est un bref aperçu
J’y parlerais d’un peu plus des quartiers, des endroits gratuits, des bonnes adresses…
————————————————————————————————————–


LES LOGEMENTS

GENEVE

Comme tu l’auras bien compris, on ne va pas dans les grands hôtels, on preferera les auberges de jeunesse.

Auberge de jeunesse « City Hostel Genova« 

En mai, dans une chambre 4 lits pour 3 nuits compter environ 254 €

NEUCHATEL

Le centre de Neuchâtel est comme tu peux t’en douter relativement cher, on préfèrera donc s’en éloigner. J’ai trouver un petit studio avec terrasse, tout prêt des commerces et des transports publics. Pour 3 nuits en mai, il faut compter vers les 218€
Clic ici

BÂLE – BASEL

Le meilleur endroit est Community Hostel & Lounge by Hyve Basel SBB , pour 5 nuits en juin ça te coûtera dans un dortoir 6 personnes entre 180 et 240 €
clici ici

2 Comments

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.