Ah bah mon trip commence bien !

La deuxième étape est Sollies-Ville, ça grimpe, je suis en sueur et en repartant pour Sollies-Toucas je me perd ! le top quoi 😀

Ma deuxième étape est Sollies-Ville. Normalement j’aurai du continuer en partant de la Farlède mais un impératif m’obligea à rester chez moi pendant tout une semaine. Ceci dit je ne me démontais pas, bien décidée à reprendre mon parcours. C’est alors non plus de la Farlède mais de Sollies-Pont qu’on monte à Sollies-Ville.

Une journée perchée en haut dans la colline

Il fait chaud, ça monte et mon sac à dos se fait lourd – faut dire aussi que je n’ai plus l’habitude et mes ennuis de santé n’arrangent rien. Mais je résiste, j’avance à mon rythme, j’essaie de ne pas penser à la chaleur. Pas facile mais je tiens bon.
Après une bonne heure de marche, j’arrive enfin à Sollies-Ville, toute transpirante. J’ai soif, j’ai faim et j’ai chaud, ce qui m’oblige à m’attabler au restaurant/maison d’hôte le Tournebride avant de visiter le village.
Qu’il fait bon de se remplir la panse à l’ombre des arbres et ce petit air qui vient carresser ma joue n’est pas pour me déplaire, bien au contraire. Le plat est copieux et le dessert divin. Le Tournebride est d’ailleurs l’endroit où j’avais prévu de dormir mais malheureusement ils n’avaient plus de chambres, d’où le fait que je restais que pour la journée à Solliès-Ville.

Sollies-Ville

La visite : la table d’orientation; les ruines du chateau des Forbins, musée du vêtement provençal

Je commence par la table d’orientatoin, ce qui permet de voir toute la plaine. Certains n’aiment pas s’attarder pour découvrir les alentours, moi j’adore ça ! Quant au chateau des Forbins il a été partiellement reconstitué, c’est ce qui nous donne un petit aperçu du château d’antant.

Qui sont donc les Forbins ?

Palamède Forbin, issu d’une famille modeste, s’élève avec intelligence dans la société. En 1468 Palamède achète le fief de Sollies à Jean de Beauvau qui lui cède divers biens immobiliers sur le territoire de Toulon et de Sollies pour la somme de 13. 000 florins. Le 20 avril 1469, Palamède fait son entrée dans le fief. Les Forbins furent propriétaires jusqu’en en 1743, date à laquel le dernier descendant décéda.
En 1919, Jean Aicard fera classer les ruines du chateau des Forbins aux Monuments Historiques .
Pour plus de détails je te conseille d’aller sur ce site : Patrimoine de France, chateau de(s) Forbin

Après avoir longé les remparts, je continuais mon chemin jusqu’au sein du village. Malheureusement je n’ai pas pu visiter l’église, celle-ci étant fermée (oui encore une femée mdr !), s’ensuivit de l’aire de féodal et enfin le musée du vêtement provençal

église

Une fois le musée du vêtement provençal fait, je redescendais pour me rendre à Sollies-Toucas. Une longue route m’attendait, je ne voulais pas perdre de temps sauf que….il m’arriva une chose en chemin, j’ai du prendre une décision, en effet j’avais bien l’impression de m’être perdue MAIS… peut-être qu’au final non. Tu connaîtras la suite dans mon prochain article sur mon trip dans la Vallée du Gapeau.

A bientôt et pitou pitou

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.